Actualités‎ > ‎

Atelier de formation sur la gestion des risques en Microfinance

publié le 30 mai 2018 à 10:09 par APSFD CI

Deux sessions de formation sur la gestion des risques en microfinance ont eu lieu du 14 au 26 mai 2018, à l’hôtel Manhattan suites, à la Riviéra Attoban (Abidjan) .


Ces sessions de formation ont été organisées par l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés de Côte d’Ivoire (APSFD-CI), avec l’appui financier de l’Agence Française de Développement (AFD), dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui au renforcement de la microfinance en Côte d’Ivoire signé en novembre 2014. Alors que la première session s’est tenue du 14 au 18 mai 2018 et a regroupé 22 participants venus de 18 Systèmes Financiers Décentralisés (SFD), la seconde a réuni 23 participants issus de 9 SFD.

Selon le Directeur Exécutif de l’APSFD-CI, M. TANOE Cyrille, l’organisation de cette session de formation, en partenariat avec le Groupe d’Assistance aux Pauvres (CGAP), une initiative de la Banque Mondiale et l’Appui au Développement Autonome (ADA), une ONG luxembourgeoise, a pour but de contribuer à la professionnalisation du secteur de la microfinance à travers une meilleure gestion des risques inhérents aux activités de la microfinance.

Poursuivant ses propos au cours de la cérémonie d’ouverture, M. TANOE Cyrille a indiqué qu’à travers cette formation, les participants seront outillés en vue notamment de :
- comprendre l’importance d’une culture institutionnelle prônant des systèmes de contrôle stricts ;
- évaluer et mesurer la vulnérabilité de leur institution par rapport à certains types de risque ;
- élaborer des techniques capables d’identifier et d’atténuer les risques ;
- surveiller l’efficacité des stratégies de gestion des risques.

La tenue de cette formation trouve toute sa pertinence au regard de l’expansion du secteur de la microfinance au cours de ces dix dernières années, en Côte d’Ivoire. En effet, à fin septembre 2017, selon les statistiques de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), l’on dénombre 52 SFD agréés avec 308 points de services ou agence. A la même date, les SFD ont mobilisé, au titre de l’épargne, plus 278 milliards de francs CFA, octroyé environ 270 milliards de francs CFA au titre de crédit et touché directement près de 1,5 million de clients.

Au regard de la spécificité de sa cible et la nature des services financiers qu’elle offre, la microfinance démontre qu’elle demeure un instrument efficace de promotion économique et sociale et d’inclusion financière des populations à faible revenus, ordinairement exclues du système financier classique parce que pauvres .

Rappelons que dans le cadre de cette dynamique, l’APSFD-CI prévoit en juin 2018 l’organisation d’une session de formation sur la Gouvernance en microfinance.

Comments