Actualités‎ > ‎

SITUATION DU SECTEUR DE LA MICROFINANCE ET DE L’INCLUSION FINANCIERE EN COTE D’IVOIRE AU 30 SEPTEMBRE 2017

publié le 4 déc. 2017 à 04:28 par APSFD CI   [ mis à jour : 4 déc. 2017 à 04:30 ]

le nombre de membres des SFD est passé de 1.266.538 au 30 juin 2017 à 1.447.258 au 30 septembre 2017, soit une hausse de 180.720 membres (14,27%)


Les principales statistiques du secteur de la microfinance sont résumées dans le tableau ci-après :

Indicateurs

Déc. 2016

Mars 2017

Juin 2017

Sept. 2017

Nombre d’Institutions agréées

54

52

52

51

Nombre d’institutions ayant transmis leurs indicateurs

25

25

25

30

Nombre de points de services

350

300

300

308

Nombre de membres ou clients (en milliers)

1 168

1 179

1 267

1 447

Encours de dépôts (en milliards FCFA)

210,1

225,3

296,7

250,2

Volume des crédits mis en place au cours du trimestre (en milliards FCFA)

83,1

78,9

90,8

101,2

Encours des crédits (en milliards FCFA)

189,9

198,2

219,3

250,3

 

Ces données font ressortir une progression continue les indicateurs d'intermédiation financière, notamment l’encours des crédits et le montant des crédits alloués au cours du trimestre. A titre d’illustration, les encours de crédit et le montant des crédits alloués au cours du troisième trimestre ressortent respectivement à 250,3 milliards et 101,2 milliards de FCFA contre 219,3 milliards et 90,8 milliards de FCFA au 30 juin 2017.

Par rapport au troisième trimestre 2016, le volume de crédit mis en place au cours du troisième trimestre 2017 a progressé de 34,19%. Les encours de crédit et de dépôt ont respectivement augmenté de 60 milliards de FCFA et 52,2 milliards de FCFA (hausses respectives de 31,74% et 26,36%).

En outre, le nombre de membres des SFD est passé de 1.266.538 au 30 juin 2017 à 1.447.258 au 30 septembre 2017, soit une hausse de 180.720 membres (14,27%).

En revanche, l’encours de dépôt enregistre une baisse de 15,67% en passant de 296,7 milliards de FCFA au 30 juin 2017 à 250,2 milliards de FCFA au 30 septembre 2017.

Par ailleurs, la dégradation de la qualité du portefeuille des vingt plus importants SFD, observés depuis mars 2016, se poursuit. En effet, à fin septembre 2017, seulement 10% des SFD de cet échantillon respectent la norme associée à l’indicateur mesurant le portefeuille à risque à plus de quatre-vingt-dix jours (PAR90), contre 40% à fin septembre 2016 et 15 % à fin juin 2017. Pour rappel, les SFD de cet échantillon représentent plus de 90% de l’encours des crédits et des dépôts du secteur de la microfinance de la Côte d’Ivoire.

S’agissant du nombre de SFD agréés, il est passé de 52 au 30 juin 2017 à 51 au 30 septembre 2017. En effet, le Ministre chargé des Finances a effectué deux retraits d’agréments et accordé l’autorisation d’exercer à un (1) SFD au cours du troisième trimestre 2017.

Comments